La rivalité entre soeurs

18:03

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de mon plus gros problème: la rivalité entre mes deux filles !

Naomi, à 5 ans et sa sœur Elena en a 4, il y a exactement un an et 4 jours qui les séparent.. Et à la maison, c'est un peu comme sur un champ de bataille, une démarre les hostilités, la deuxième réplique et s'en suit des cris, des disputes et des pleures. Elles décident alors de se séparer et d'aller jouer séparément sauf que ... ça ne dure jamais longtemps parce qu'elles finissent toujours par revenir l'une vers l'autre... Pour que ça recommence (sinon ce ne serait pas drôle).

Il y a toujours cette forme de "rivalité" entre elles, qui est vraiment épuisante à gérer au quotidien.

Pour la moitié des disputes, je n'interviens même plus et pour plusieurs raisons; la plupart du temps, je ne sais même pas pourquoi ça à commencé et les versions des deux filles sont (forcément) différentes donc j'évite de prendre parti, ou alors la dispute part d'un petit rien idiot comme par exemple l'une qui regarde passer l'autre (oui oui) mais l'autre moitié est difficile, parce qu'il faut toujours répéter la même chose, toujours réexpliquer les règles ( je ne frappe pas, je ne mord pas, je ne ment pas.. oui bon, il y en a un paquet !), ou alors parce que les disputes vont vraiment loin. (il y a des coups ou il y a un risque de danger qu'une ou l'autre se blesse).

J'ai appris ces dernières années à:

 - Ignorer les disputes inutiles
 - A trouver une diversion comme par exemple demander à l'une d'aller mettre la table et à l'autre de préparer les pyjamas pour la nuit (cette technique à 50% de chance d'aboutir mais 50% de chance aussi d'avoir un "non j'ai pas envie" de la part de l'une, de l'autre ou des deux)
- De devoir les séparer, chacune dans une pièce pour qu'elles puissent se calmer
- A beaucoup répéter les règles de la maison
- A faire du chantage aussi 

Mais parfois souvent, il m'arrive de craquer, de crier ou même de pleurer parce que je me sens désemparée. J'ai l'impression d'avoir un ouragan dans ma maison et de ne pas savoir comment l'arrêter et du coup, je me remet énormément en question, je cherche ou j'ai bien pu dériver de mes bonne intentions à l'éducation.



Juste pour vous faire sourire, voici un petit aperçu des disputes courante à la maison

- La couleur du gobelet ou de la fourchette
- Il faut toujours le jeu que l'autre a en main
- La place sur le canapé (nous avons réglé la place à table mais le canapé ça reste compliqué)
- Celle qui va monter ou descendre en première dans/de la voiture
- Le même nombre de céréales dans le bol (oui oui vous avez bien lu à 7h30 du matin elles savent dire qu'il y en a plus dans celui de l'autre sœur ) 
- Qui va se laver avant
- Qui a le plus de tee shirt (je viens de l'avoir cette dispute la...)

Et avec tout ça, je vous avoue que je me suis déjà imaginer quitter la maison et partir en vacances bien loin des enfants, du coup, j'appelle ma belle mère au secours pour qu'elle vienne s'occuper des enfants à la maison et la sans aucun étonnement, on se rend compte qu'avec la mamy l'ambiance est bien meilleure et du coup on doute encore plus (je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire), mes diablesses se transforment en anges et moi je rumine dans mon coin.

J'ai donc lu beaucoup de livres, poser des milliers de questions à la pédiatre, au médecin traitant, à la pharmacienne, à ma psychologue, à la voisine, à la caissière et tous me disent quasi la même chose

"Leurs disputent servent à apprendre le respect, l'empathie et la fraternité"

Pour faire simple, nous avons encore quelques années à supporter ces tempêtes en s'adaptant aux différentes périodes qui sont encore à venir car chaque âges à ces soucis.

Nous ne sommes pas de mauvais parents, nous faisons parfois ce que nous pouvons (même si ça ne réussi pas du premier coup ni des coups suivants d'ailleurs ). Mais heureusement, qu'il y a aussi des moments plus calme avec plus d'amour et plus de câlins (parfois ça ne va que dans un sens 😂😂 ).



D'autres articles qui peuvent te plaire

2 commentaires

  1. Tu as appris plus vite que moi, j'ai compris seulement maintenant qu'il ne fallait pas intervenir à toutes les disputes ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai appris sans apprendre, j'ai eu quelques mois compliqués ces derniers temps notamment a cause des disputes, je ne faisais plus que crier, j ai fini par lâcher prise et je les ai laissées se débrouiller et j ai vu que ça fonctionnais quand même bien

      Supprimer

Contact

Nom

E-mail *

Message *